Un de nos contrôleurs de tir, Davy, a expérimenté le passage de l’ESP Biathlon Carabine en foret, dans les environs de la ville de Romorantin (41), sur un terrain spécialement sécurisé à cet effet.
Comme quoi, en respectant scrupuleusement les fondamentaux en matière de sécurité, le tir est aussi un sport nature à part entière.
En y ajoutant quelques améliorations pour rendre ce challenge encore plus stimulant, Davy nous a fait parvenir un petit retex que vous pouvez retrouver ci-dessous.

Retour d’expérience du passage le 27 juillet 2019
de l’ESP Biathlon Carabine.

1 – Lieux :

Les épreuves se sont déroulées sur un terrain de loisirs privé dans les environs de la ville de Romorantin (41), ce qui a permis aux participants de pouvoir courir les 400 mètres (200 mètres aller/retour depuis le pas de tir), en toute sécurité, contrairement à certains stands de tir qui sont situés le long des routes à forte fréquentation.

2 – Matériels :

Pour ce brevet, nous avons utilisé une carabine CZ 452 de calibre 22 LR avec des munitions SK RIFLE match.
Pour la cible, nous avons utilisé un gong de 20 centimètres de diamètre qui correspond à la partie noire d’une cible C50 FFT (photo ci-dessous).
Pour que le gong soit bien visible à 50 mètres, il a été peint en blanc.

3 – Épreuves :

Il y avait huit participants de tout âge dont une femme pour le passage de ce brevet.
D’une manière générale, tous les participants ont terminé le passage de leur épreuve entre 1 minute à 1 minute trente secondes avant le temps total imparti.
Aucun n’a donc utilisé le temps imparti sur le 400 mètres et sur le tir. Le résultat s’en est donc ressenti.
De plus, le gong bouge à chaque tir lorsqu’on est en cible contrairement à un tir 50 mètres sur une cible papier où l’on ne voit pas ses impacts.
Pour certains, cela a ajouté une petite dose de stress lors de leur épreuve.
Je pensais, avant l’épreuve, que tous les participants réussiraient les cinq tirs en position couchée, et bien il n’en est rien. Le résultat est totalement aléatoire.

4 – Conclusion :

Tous les participants ont grandement apprécié cette épreuve, ils ont été agréablement surpris et ils avaient tous le sourire.
Ils se sont rendus compte que la combinaison d’un effort physique et d’un acte de concentration sur un temps imparti n’est pas chose aisée.
Pour ma part, je pense que le barème est bien adapté afin de satisfaire un maximum de participants et ce quel que soit leur niveau sportif (physique et tir).
En effet, les plus chevronnés tenteront de décrocher l’échelon or et les novices essaieront de gérer pour avoir l’échelon bronze.

Fermer le menu
×
×

Panier